[Malaberg] pendant le spectacle DSK, les « socialistes » s’amusent…

l’article de Des Pas Perdus qui suit est criant de ludicité. Je me permets donc de le reprendre intégralement à mon compte

Assister à la chute d’un puissant est un spectacle fascinant.

Une véritable aubaine pour les médias dominants avec un ratio « remplissage de la rubrique informations politiques – coûts de fabrication » plus qu’avantageux : une équipe locale devant une taule de NYC, reprise des images de la tv américaine, rediffusion des archives et organisation d’émissions spéciales qui n’apportent rien de nouveau.

Malgré tout, le spectacle DSK demeure passionnant.

bilan.jpg

Bien-sûr, nous ne savons pas encore si DSK est victime d’une machination ou si cette femme est victime de DSK.

Bien-sûr, nous devons compatir…

Rester mesurés…

Parallèle avec l’affaire Polanski…

Aux avant-postes BHL, J. Lang, JF Kahn, tous les médiacrates à pubs et les intellectuels de marché qui s’indignent que la justice frappe l’un des leurs.

Cruelle désillusion chez ces oligarques, habitués à dicter leur loi et qui imaginaient DSK à l’Elysée, via des sondages bidonnés, des médias dominants très complaisants, et toute la cohorte des suiveurs et des béni-oui-oui… Parce que ces dernières semaines, , la candidature de DSK était devenue un secret de polichinelle dans les milieux bien informés !

Cruelle désillusion « socialiste » : 70 % des militants socialistes seraient convaincus que l’ex-sauveur de la gauche, l’ex-futur vainqueur de la présidentielle 2012, car les sondages, chers amis, c’est scientifique, bref, que DSK est victime d’un complot.

Effarant. Stupéfiant. Parmi les militants socialistes, il y a une très forte proportion d’élus… de gens « responsables » et réfléchis adeptes de la théorie du complot !

Après la phase de la stupéfaction indignation, l’après DSK s’organise.

manifesto1.jpg

Hollande devient le favori des… Aubry aussi… Quant à Royal… Borloo Bayrou

Les lieutenants de DSK et leurs affidés vont devoir choisir une nouvelle monture, adapter leur plan de carrière, montrer leur bonne volonté, caresser dans le sens du poil le/la nouvel-le élu-e !

La vague sondagière va déferler.

Dans quelques jours, toutes les nouvelles combinaisons sans DSK seront détaillées. Toutes, en prenant soin d’écarter le Front de gauche parce qu’il ne faudrait pas que les choses changent en changeant ! Rappelez-vous que DSK et Cie c’est chic démocratique, et que Mélenchon et les classes populaires c’est populiste !

Aussi, les médias dominants organiseront le « débat » autour des données sondagières. Des drames et des espoirs naitront dès qu’untel aura perdu ou piqué un ou deux points par rapport au sondage précédent !

Le spectacle sera passionnant !

Rassurez-vous, les idées, les programmes, les propositions sont accessoires dans ce grand cirque médiatique.

politic_graff1.jpg

Nul doute que les médiacrates, certains left-blogueurs, et les supporters des uns et des autres appelleront à l’unité de la gauche, voire au candidat unique dès le 1er tour pour battre Sarkozy… même s’ils savent que leur champion-ne pratiquera la même politique que Sarkozy dans le cadre merveilleux du traité de Lisbonne.

Situation paradoxale et ironique. Pendant que DSK est en taule, la vie politique française s’américanise, le PS est devenu un parti de supporters avec des postulants au titre de candidat officiel. Sympathisants et militants, obnubilés par le court terme et les sondages, confondent la politique avec le sport : peu importe les idées défendues pourvu que leur champion l’emporte.

Exit le dumping social, les délocalisations, le pacte de stabilité et de croissance, le contrôle des budgets nationaux par l’UE, les politiques de régression sociale menées par les camarades socialistes en Europe !

Place au spectacle des primaires…

%d blogueurs aiment cette page :