[Malaberg] Et voilà : plus qu’un gouvernement social démocrate en UE…

Comme je l’avais dit (mais je pensais pas que ça irait si vite), les sociaux-démocrates n’ont pas tardé à perdre leurs derniers  gouvernements dans l’UE.

Hop, L’espagne passe officiellement au PPE !

Si je rappelle que, parmi les quatre gouvernements que le citais dans le précédent billet (Grèce, Espagne, Autriche et Slovénie), deux étaient déjà tombés : Papandréou été débarqué par les dieux marchés il y a quelques semaines et remplacé par un technicien de Goldman Sachs (donc super à gauche, naturellement) qui gouverne avec le PASOK, la droite et l’extrême droite, et le gouvernement slovène avait été renversé par une motion de censure le 20 septembre (elections le 4 décembre, on va rigoler).

Donc, il ne reste plus que le premier ministre autrichien qui soit social démocrate dans l’UE ! Quand on sait qu’il s’appuie sur une coalition avec la droite, on peut douter du gauchisme de sa politique.

Et il y a toujours un gouvernement Communiste dans l’UE : celui de Chypre!  (qui a gagné les dernières législatives), huh.

Bref, il reste un gouvernement pseudo socialiste, un gouvernement relativement communiste, mon pronostic n’était pas si mauvais, non ? (avis à ceux qui se moquaient sur l’autre article…) Communistes et socialistes sont a égalité, un chacun ;-)

sur l’espagne : le PSOE fait la gueule, le PP est content…

Et les camarades des la Izquierda Unida (IU) multiplient par 5 leur représentation parlementaire !

Je souhaite bon courage aux espagnols pour résister à toutes les saloperies que ne manqueront pas de leur faire subir le pardido popular et Mariano Rajoy… C’est dingue : il se débarrassent du catastrophique Zapatero pour trouver pire !

petit gag: la télé s’est amusée avec la date : en effet les elections de 2011 on lieu le 20/11… d’où les 20.11 ambigus affichés partout.

Publicités

[Malaberg] Combien ?

Nous avons, en Mars, le 20 et le 27, des élections cantonales. Pour ceux qui l’ignoreraient, les elections cantonales élisent les conseillers généraux, qui eux même siegent au conseil général, et désignent le Président du conseil général, qui est la plus haute autorité élue au niveau départemental. Grosso modo, le conseil général gère ce qu’il peut à l’échelle du département. Dont les collèges, d’ailleurs. (les municipalités gèrent les écoles primaires et maternelles, et les conseils régionaux gèrent les Lycées) Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :