[Alboss] Que la droite soit… de droite !

De droite et opposé au débat sur la laïcité ! Mais je n’y suis pas opposé pour les mêmes raisons que François Fillon ou Roselyne Bachelot. Ceux-ci craignent que le débat ne vire à la « stigmatisation » de l’Islam… Je ne crains rien, j’en suis convaincu. Mais ce n’est toujours pas pour cette raison. J’y suis tout simplement opposé parce qu’il ne s’agit que d’un simulacre de débat. Avec celui sur l’identité nationale, l’UMP et le Gouvernement avaient compris à leurs dépens qu’un débat ne se fait pas sur commande à une échelle aussi importante que la réunion de citoyens désireux de joutes verbales dans toutes les préfectures de France. De ce fait, cette fois, le débat sera interne à l’UMP.  Alors pourquoi répéter à longueur de journée que ce débat est essentiel, car il répond aux préoccupations des Français, si c’est pour au final n’offrir la possibilité d’en discuter qu’aux français de droite et détenteurs d’une carte UMP ? C’est avant tout un jouet permettant aux Copéistes d’assouvir leurs pulsions onanistes.
Non, j’y suis opposé parce qu’il est profondément inutile de discuter de laïcité en France. Elle est établie, constitutionnalisée et encadrées par la Loi. Un débat n’apportera rien. En cela, François Baroin a raison, nous n’avons besoin de pondre aucune loi qu’appelle l’agitation ambiante et de mettre en péril celle de 1905. Il fût un temps où la droite, concernant l’Islam, n’avait nul besoin de se fourvoyer dans des débats stériles et camouflés sous les traits de la laïcité. Elle s’assumait, déclarant l’Islam non conforme aux fondements sociaux de la République Française et parfaitement incompatible avec le droit français. Il y a 20 ans, on sommait ce qui est devenue la deuxième religion de France depuis, de s’adapter aux règles de la Républiques. Des paroles qui sont évidemment restées vaines. Au contraire, c’est cette même droite qui, en 2007, permet la création du CFCM, alors qu’elle a longtemps estimé que l’organisation de l’Islam n’était pas du ressort des pouvoirs publics. Il fut un temps, oui, ou la France n’intégrait pas des communautés, mais des individus.
Il fut un temps, la droite appelait à la fermeture des frontières et à la suspension de l’immigration. Ca vous rappelle quelque chose, non ? Cette droite-là était dans l’opposition. Elle siphonnait déjà l’électorat du Front National en puisant dans son programme les propositions chocs.

Après seize années de présidence de droite, le discours n’a pas spécialement changé. Ce sont les actes qui le contredisent. Et ce sont les citoyens qui pénalisent. Et ils ne punissent pas la prétendue radicalisation de l’UMP qu’on nous vend à longueur de journées, puisque si tel avait été le cas, la gauche en aurait profité. En effet, l’électorat modéré s’est tourné vers l’extrême-droite. Le raz-de-marée socialiste n’a pas eu lieu, le PS trouve même le moyen de dégrader son score en 2011(34,43%) par rapport aux cantonales de 2008 (35,09%), ne faisant perdre ainsi qu’un seul département à la droite…
L’échec de l’UMP profite donc au FN et ne nourrit aucune forme de montée du PS. Que l’on arrête de diaboliser le discours de Guéant. Que l’on cesse de vouloir le faire taire parce que les sentiers de discussions vers lesquels mènent ses dérapages contrôlés ne conviennent pas à certains, que ce soit les lâches au Centre ou les autistes au PS. Que l’on mette un terme à la judiciarisation des débats et de la liberté d’expression qui ne s’arrête pas là où commence la loi ! Tout cela ne permet que d’éviter d’aborder le fond des sujets de l’insécurité et de l’immigration qui inquiètent les français autant que le chômage (qui sont intimement liés, à mon humble avis).

A ce rythme il est certain que la défaite promise à Sarko en 2012 sera inévitable. Il lui faut en même temps composer avec une éventuelle candidature de Borloo (il y a à peine quelques mois ce dernier était plus sarkozyste que les sarkozystes dans l’espoir d’être parachuté à Matignon, et aujourd’hui la place du calife ne le laisse pas insensible au point d’envisager de défier le calife) et de Dominique de Villepin… Des concessions devront leur être nécessairement faites pour minimiser les divisions à droite.
Pour autant, il faut virer à droite ! Ne pas se contenter de consacrer les deux prochaines années à la promotion des réformes déjà mises en place tant il y en a qui ont été avortées et amputées de ce qui constituait la quintessence même de leur contenu (à l’instar de la déchéance de la nationalité promise aux assassins des forces de l’ordre). Et tout simplement parce que ne faire que défendre un bilan c’est se risquer une nouvelle fois à l’abstention ou au vote sanction. Il faut reprendre la main en matière de flux migratoires et de sécurité publique. La promesse des 28 000 reconductions à la frontière doit être tenue. Et le karcher doit enfin servir ! Il faut capitaliser sur le bilan en matière de politique internationale. S’en servir comme du tremplin fantastique qui est offert à Sarkozy de regagner en crédibilité. La politique extérieure aura nécessairement des conséquences à l’intérieur. Enfin, clarifier les positions économiques. Avec ou sans ISF ? Avec ou sans bouclier fiscal ? Et même si la consommation, principal moteur de notre économie et de notre croissance, est repartie à la hausse au point de nous permettre très certainement de combler tous nos déficits en un temps record, à l’exception du commerce extérieur, le pouvoir d’achat et le chômage font grise mine. L’euro, qui est à son plus haut niveau par rapport au dollar, nous complique nettement la tâche en termes d’exportations, et le FN sait parfaitement user de cet argument…
Les voilà, les débats, les vrais. Ils doivent être menés tous les jours (et ils le sont !) et pas à heure et à date fixée par des instances qui n’ont pour elles que le monopole de la médiatisation de leur parole.

Publicités

À propos S. Z.
24 ans. Etudiant en droit à l'Université de Rouen. Je cours après l'actu des médias, de la politique et du foot. Et parfois, je donne mon avis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :