Les chaises musicales

L’annonce est tombée hier : MAM quitte le Gouvernement, après plus de 8 ans de service ininterrompu (il faut malgré tout le lui concéder !) à tous les ministères régaliens. Une grande dame malgré ces polémiques, et malgré quelques autres griefs idéologiques que je pourrais avoir à son égard. Juppé lui succède aux Affaires Étrangères. Depuis qu’il est au Gouvernement, j’aime bien Juppé. C’est comme Baroin, il est revenu en grâce dans mon esprit, et j’en oublierais presque leurs quelques critiques acerbes à l’égard de la majorité. Juppé a déjà occupe cette fonction, et nul doute que c’est quelqu’un de sérieux, et de compétent. Je suivrai son oeuvre avec intérêt. Alors que certains imaginaient qu’ils pourrait cumuler ce nouveau poste avec la Défense (ce que je jugeait personnellement peu probable étant données les réactions outrées que cela aurait sans doute engendré parmi l’opposition qui aurait hurlé à la mort), il y cède finalement sa place à Gérard Longuet. Les libéraux modérés seront sans doute satisfaits. Ah, et enfin !, nous avons un (nouveau) ministre de l’Intérieur. Il était temps qu’Hortefeux prenne ses distances avec un Gouvernement qu’il aura un peu trop « sali » à mon goût. A sa place, je suis satisfait de l’arrivée de Claude Guéant, qui me semble parfaitement au fait de ces problématiques, tout en étant posé et plus diplomate qu’un Hortefeux. Le temps nous le confirmera ou infirmera cette supposition. Pour Claude Guéant, les Affaires Etrangères auraient sans doute été également un bon choix, puisqu’il s’en mêlait de facto depuis bien longtemps.

Toujours est-il que j’ai beaucoup ri ( « je me presse d’en rire, de peur d’être obligé d’en pleurer » ) en entendant (plus qu’écoutant, appréciez la nuance) la réaction du Parti Socialiste, par la voix de Benoît Hamon. Alors que le PS est le premier à réclamer des démissions de ministres à chaque nouvelle polémique, voilà que MAM est sacrifiée sur l’autel de leur appétit d’opposants. Pendant un court instant, j’ai pensé qu’Hamon aurait l’honnêteté de se satisfaire/réjouir de cette démission. Non, même pas. Ce n’est pas encore assez. En fait, ils ne reconnaîtrons jamais quoi que ce soit de positif, venant de ce Gouvernement, même quand un geste est fait pour répondre à leurs attentes. Je suis sans doute naïf, le rôle de l’opposition étant de s’opposer, d’imaginer que l’on relèverait que Sarkozy a « entendu les Français »  sur CE point (quels Français, d’ailleurs ? bref), avant de déployer le reste de la critique. Mais bon, c’est décevant. Le petit idéaliste que je suis finira bien par s’y faire.

En attendant, souhaitons que ces changements (qui me semblent globalement positifs) apporteront un peu de sérénité à cette équipe gouvernementale … au moins jusqu’au prochain Canard.

Publicités

À propos Alexandre
Carabin passionné de politique, dextro-centriste et méchant libéral. Rule Britannia ! J'ai rarement tort mais ça m'arrive souvent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :