[Malaberg] Blablatons un peu

Bon, allez, un petit message. Comme c’est les vacances, et qu’il y aurait tellement de trucs à dire, je n’ai donc aucune idée de par quoi commencer.

Ah, oui, comment on peut être homo et de droite (j’adore toujours autant tes photos^^) . Personnellement, comme je vois les choses, il me semble que la droite n’a pas été, et n’est toujours pas la principale force progressiste vis à vis des droits des homosexuels. C’est même le principal point de clivage avec la gauche molle : la seule différence qu’a manuel valls avec la droite, c’est qu’il est pour le mariage gay. (ce qui n’est pas assez pour moi pour que je considère comme un homme de gauche, c’est de l’enrobage, tout ça, pour moi…)

Alors, comment peut on soutenir un courant politique qui a toujours œuvré contre ses intérêts… Je rappelle que si on avait laissé la droite au pouvoir, l’homosexualité serait toujours un DELIT !! Nan mais franchement, de quoi je me mêle !?

Mais à la réflexion, ce n’est pas si rare. même au temps du programme commun, il y avait toujours 30% d’ouvriers pour voter à droite (UDR/RI puis RPR/UDF), alors… Finalement, ça n’est pas étonnant. C’est juste troublant. Et je ne suis pas le seul à penser cela. Je discutais l’autre jour avec un ami gay qui bosse au CR rhone alpes, (« une vraie folle », dit il en parlant de lui même avec humour), et on est arrivés à la même conclusion. Encore qu’il soit bien moins à gauche que moi. (Il soutient QUEYRANNE !! <:-O) Mais bon, « free your mind »… J’ajouterai « free your mind, go with the stubborn people ! »

à propos du mariage homo. Pour moi, le mariage est une institution dépassée, qui sert juste à obtenir quelques avantages fiscalement parlant, pour les relations avec les gosses, et à simplifier certaines choses lors des morts. Mais bon, ça reste dans une grande partie des cas une connerie, à mon sens. (a-t-on besoin de signer un bout de papier pour se sentir proche de quelqu’un ?) Cependant, je ne vois pas pourquoi cette connerie serait réservée à certains et pas à d’autres. Donc, soit on supprime le droit à la connerie, soit il est universel. Mais ya pas de demi mesure, sinon, c’est évidemment injuste.

Bon, un autre sujet.

Ah, oui, je regrette que les autre blogueurs de ce blogue ne soient pas plus présents et ne publient pas davantage. Mais bon, chacun fait selon ses disponibilités.

Tiens, oui, j’ai vu que Sara Forestier avait obtenu un césar pour sa performance dans le nom des gens. Et ben, ça me fait très plaisir, c’est un très bon film. Un film de GAUCHE pour gens de GAUCHE, qui apprécient tous ce film. Et merde à la droite, il y a bien assez de films réac comme ça.

Voyons, qu’ai-je de plus à dire qui ne me fasse pas un roman… Je ne vais pas taper sur les strauss kahniens, je leur consacrerai bientôt un billet entier (veinards !) je ne vais pas parler du départ d’alliot marie… si, tiens je vais en parler. Pour dire, comme l’a dit mon pote Jacques « ça m’en touche une sans faire bouger l’autre ». Elle peut bien partir pour ses vacances, ça serait un épiphénomène. Je rappelle que Sarkozy était très pote avec Kadhafi qu’il lache aujourd’hui (comme les medias ont la mémoire courte !) que Fillon est allé passer ses vacances chez Moubarak… Et bien d’autres belles choses…

Et pourtant, ces gens là ne démissionnent pas. S’ils avaient un peu d’honneur, ils dégageraient définitivement, mais l’honneur est une chose à laquelle ils sont aussi perméable qu’à la morale, à peu près aussi perméable que peut être de l’argile mouillée à de l’eau.

Alors, si MAM, ponte des gouvernements de droite depuis mathusalem part, bah, ça sera un symbole (la pauvre ne sera plus QUE députée, bouh, c’est trop triste…) et ça libérera juste une place par effet domino pour un ou une petite jeune de l’UMP aux dents longues. Je propose Benjamin Lancar dans le role du ministre des relations avec les médias !

Ah, tiens, oui, je vais parler de Marine le Pen. Putaing, il y en a marre, là ! Sont pénibles les sondeurs ! La seule chose qui les intéresse, c’est de vendre du papier, de faire du sensationnel, ou dans le meilleur des cas, de conforter la mentalité ambiante ! Savez vous à quel niveau le pen est redressée ? 1.6 !!!! C’est à dire que si on lui donne 16%, ça n’en fait que 10% des gens qui ont déclaré vouloir voter pour elle ! et encore, des gens qui ont bien voulu répondre ! Ce coefficient était peut être valable pour son père, mais pour elle, c’est juste un moyen de faire du sensationnel à peu de frais !

Je ne sais pas de DSK ou de Marine lequel ou laquelle est la plus grosse bulle médiatico sondagière… Mais ça commence sérieusement à me gonfler, donc attention, comme je le disais dans ma présentation, je mords ! (et je ne prends pas de gants, venez pas pleurer après si je suis « discourtois », oh mon dieu, je me pâme, ohhhhhhlala….)

à propos des sondages, tiens, je suis très fier de voir le document qu’ont produit mes camarades à ce propos. ça permet de relativiser, voire de ne plus leur accorder la crédibilité qu’ils prétendent avoir… (en plus, j’ai la chance inouie de fréquenter un grand nombre de gens dont les travaux de recherches voisinent ce sujet là, alors, autant dire que je suis un peu au courant…)

Le document vaut vraiment le coup, même si vous êtes de droite. Je vous conseille de l’imprimer, de l’agrafer, puis de le lire dans un fauteuil.

Bon, ça sera tout pour le blabla… le prochain article sera probablement sur un sujet en particulier. Pourquoi pas la charité, puisqu’Alexandre en a parlé ? (prévoyez un beau bunker, je m’amènerai avec une batterie de canons de 75, et quelques grosses Berthas si ça ne suffit pas…)

Tiens, je note que l’hérétique n’a toujours pas répondu à mon message « c’est ton problème« . Dois-je en conclure que j’ai raison ? Je suppose que cela ne peut se concevoir, voyons…

Publicités

À propos Malaberg
Blogueur associé provençal perdu dans le nord et caution de gauche sur un blogue de droite. Mais je le vis bien !

18 Responses to [Malaberg] Blablatons un peu

  1. Alboss says:

    Franchement j’en ai marre des petites phrases qu’on lance au sujet de la prétendue amitié Sarkozy – Kadhafi. Tout ce que je sais, c’est que cette amitié pèse 10 milliards d’euros. Et c’est tellement, mais tellement facile de le dire une fois que Kadhafi est sur le point de tomber.

    Rappelons juste un instant à qui Kadhafi doit le fait d’être toujours en vie aujourd’hui, Monsieur Mitterrand. Donc arrêtons avec ça, parce qu’aucun camp n’a les mains propres dans tous ces dossiers.

    • Malaberg says:

      Si : moi. Je n’ai rien à voir ni avec Mitterrand ni avec Sarko.

      D’ailleurs, t’es de mauvaise foi, j’ai toujours critiqué les amitiés des présidents français avec les dictateurs, quels qu’ils soient. Et j’ai pas attendu que kadhafi soit presque tombé pour ne pas apprécier sa visite en 2007. Alors, pouet pouet M. je sais tout.
      D’ailleurs, je ne comprends pas la logique qui veuille que tout s’achete. Pour toi, 10 milliards que kadhafi verserait AUX CAPITALISTES FRANCAIS, ça justifierait que moi j’accepte une collaboration de mon pays avec lui ?

      Faut vraiment arrêter de fumer ta moquette. Comme si toi ou moi avions la moindre chance de voir la couleur de ces prétendus milliards… laisse moi rire.
      Encore, si kadhafi versait 10 milliards au secours pop ou à emmaus, je comprendrais qu’on puisse hésiter un peu, mais là, tu me dis que parce que kadhafi donnerait 10 milliards à dassault & co, je devrais la boucler ? C’est pas sérieux.

      Ou bien je t’ai mal compris ?

      Je pensais que t’avais compris que j’étais pas un des socialos que t’aurais l’habitude d’affronter, alors tes pseudo arguments anti-mittérandisques & co, tu te les remballes vite fait : je m’en fous completement. A croire que t’as pas de vrai arguments à opposer.

  2. Malaberg says:

    perdu : chuis pas chaviste non plus ! Chavez, c’est juste une bonne politique interne là où elles sont souvent catastrophiques, et une politique étrangère de merde (j’aime pas beaucoup ahmadinejad).
    Les gars, vous zavez pas de bol, hein… ni mitterrand ni chavez n’ont de prise sur moi ! try again !

    • Alexandre says:

      Tu n’es pas tout seul. Je parle d’un point de vue général, pour contredire les politiques de gauche qui lynchent un peu trop vite la droite.

      Et visiblement, Chavez n’a pas une vision du monde très agréable et démocratique. Ça ne présage rien de bon quant au reste de son action. Enfin bref.

  3. corto74 says:

    T’es un drôle toi ! :)

    Je t’invite a faire la découverte suivante: on peut faire parti d’un « camp » politique et ne pas tout accepter de ce même camp et mettre en avant ses désaccords, ça fait progresser le débat de l’interieur ce qui est souvent bien plus constructif que les débats selon le clivage habituel gauche/droite; débatsqui n’ont de débat que le nom puisqu’en l’espèce qui dit clivage di conflit.

    l’homosexualité dépénalisé par la gauche oui, la droite y serait arriver tot ou tard, c’était ds la logique de l’histoire.

    Pour mémoire, l’IVG a été rendu possible par la droite, si ça , c’est pas une belle avancée sociale !

    Enfin, oui on peut etre de droite et homo, politique et sexualité n’ayant rien a voir. Quand je baise, je ne le fais pas avec ma carte d’électeur !

    bisous partout grand fou ! :)

    • Malaberg says:

      sans blague. Comme si je m’y attendais pas à cette là. « je ne baise pas avec ma carte d’électeur », quel argument… (tu devrais voir le nom des gens, à propos de politique et sexe, c’est excellent de ce point de vue)
      Je pense qu’il est bon de tenter de mettre en cohérence ses idées avec ses actes, c’est tout…
      Par exemple, vouloir foutre tous les étrangers à la porte, mais profiter d’un réseau de prostitutées sans papiers ukrainiennes, c’est pas cohérent. (je viens de voir millenium 2)
      Ou encore, être à la CGT et au FN, c’est pas cohérent non plus. De même pour moi, avoir tel comportement, et adhérer au courant politique qui a toujours prôné sa répression, c’est bof.

      Mais bon, je sais, je ne te convaincrai pas. Il n’y a que les dingues comme moi pour oser chercher à être à peu près cohérents avec eux mêmes^^ (c’est vrai que c’est beaucoup d’emmerdes, mais bon, que veux tu, c’est de famille…)

      « l’homosexualité dépénalisé par la gauche oui, la droite y serait arriver tot ou tard, c’était ds la logique de l’histoire. »
      C’est de la spéculation… Je ne crois dans ce domaine que ce que je vois.
      Tiens à propos de l’avortement, sais tu que la loi est passée parce que la gauche de l’époque (PCF+PS) l’a votée ? hé, oui, si on avait laissé la droite se débrouiller seule, l’avortement serait encore interdit… La droite était majoritairement contre ce texte….je te rappelle la composition de l’assemblée à l’époque…

      Donc, une fois encore, merci à la gauche sur ce thème. Et à ceux qui, à droite, n’avaient pas suivi l’obscurantisme de leur camp et de leur époque ;-P

      Merci pour les bisous ! Mais fais gaffe à ce que tu dis : je ne suis cependant pas sûr d’égaler en sex appeal les modèles de ton blog ^^

      • C’est bizarre que tu ne comprennes pas qu’adhérer à un mouvement n’implique pas d’être sur la même longueur d’onde à 100%. Il y a une forme de « fondamentalisme » dans ta vision de la politique. Je sais que le terme est mal choisi, mais ce que je veux dire, c’est que tu as une vision stéréotypée et radicale. Les gentils d’un côté, les méchants de l’autre. Et tu n’arrives pas à comprendre qu’on puisse être de droite, ou que l’on puisse ne pas voter que pour son orientation sexuelle ou pour son origine sociale. Pour toi, ce sont comme des « anomalies » . Pourtant, on peut être nuancé, dans la vie, et il faut que tu admettes que la droite puisse aussi avoir sa part de vérité. Sinon, ça fait longtemps qu’elle n’existerait plus…

      • Malaberg says:

        C’est toi qui n’a apparemment pas compris ma vision de la politique. Il n’y a pas des gentils et des méchants : il y a des gens qui poursuivent des buts différents. La droite poursuit le but de favoriser les riches, par exemple. C’est contraire à ma vision, qui vise à plus d’équité et d’égalité dans la société, une vision de Gauche. Vision que la droite combat. Et je combats donc la sienne. Il n’y a pas de gentils ou de méchants.

        Après, je place deux valeurs assez haut dans mon panthéon. (ce qui n’est peut être pas le cas de tout le monde). Ces valeurs sont l’altruisme, et la cohérence. L’altruisme, c’est aider quelqu’un qui en a besoin, même si ça peut te nuire (par exemple, être riche et de gauche), et la cohérence, c’est de mettre ses actes en conformité avec ses objectifs.
        Et en l’occurrence, l’origine sociologique et la position sociale entrent en compte dans la vision que j’ai de la cohérence des autres.

        Il n’y a pas « d’anomalies » pour moi. Ça fait bien longtemps que j’emmerde la norme… (d’ailleurs, ça semble vous choquer !)

        C’est toi qui ne veut pas comprendre ça…
        Après, le fait que je ne comprenne pas comment des gens fonctionnent ne m’empêche pas de les côtoyer, hein…

        Pour ce qui est de « la part de vérité » que détiendrait la droite, je te renvoie à tes cours de philo (t’es bien en terminale ? ça doit être tout frais alors). Il n’y a pas « la vérité » mais « sa vérité ». C’est très subjectif. En ce qui me concerne dire « entre le bourreau et la victime, chacun a sa part de vérité et en partie raison », c’est pas mon truc. Je laisse cela aux eurocrates du parlement européen, cet espèce de compromis mouligasse que je vomis.

        J’avais pourtant prévenu que j’étais différent de ceux que vous aviez l’habitude de rencontrer… J’ai des valeurs assez différentes de celle des milieux de droite que j’ai fréquenté jusqu’à il n’y a pas si longtemps (de ce point de vue, Vaulx-en-Velin est une tellement belle ville) et auxquels vous appartenez…
        Mais, comme je l’ai dit dans mon premier message, le jour où vous en aurez marre de me voir jouer au coucou sur ce blog, suffit de me virer !

        A plus, camarade !

  4. Malaberg says:

    oui, je connais gaylib (de nom, tout au moins, à défaut d’en connaitre personnellement). Leur déboires racontés par le canard enchainé me font toujours bien marrer.

  5. Alexandre says:

    « La droite poursuit le but de favoriser les riches, par exemple. C’est contraire à ma vision, qui vise à plus d’équité et d’égalité dans la société, une vision de Gauche. Vision que la droite combat. »

    Tu pars d’un postulat erroné. Là est tout le drame. Et là est le stéréotype dont je veux te parler.

    • Malaberg says:

      Oh, si ce n’est pas le but de la droite, alors, elle le cache bien^^

      Nan, sans dec, je simplifiais, évidemment. Mais grosso modo, c’est ça. La droite, c’est le parti de l’ordre établi, et de la conservation des privilèges. Rien à en attendre si on n’est pas du bon coté de la barrière, donc.

      • Crapoto says:

        Historiquement oui, ce n’est plus vrai aujourd’hui. La défense de l’Etat providence, de son intervention dans l’économie, des régimes spéciaux de retraites, d’une sécurité sociale large, tout cela est un conservatisme, un ordre établi sinon un privilège pour les bénéficiaires… Et la gauche le défend! Or tous deux sont en déficit structurels… Leur réforme est nécessaire, Nicolas Sarkozy n’en a fait qu’une en demi-teinte, mais au moins a-t-il eu le mérite de s’attaquer à un problème majeur.

        Qu’a fait l’opposition? Elle a gueulée, son projet alternatif avait des pistes intéressantes (faire payer les transactions financières) mais son refus catégorique de repousser les âges d’ouverture des droits, de retraite à taux plein ou d’années de cotisations était la preuve d’un conservatisme inconscient. Mélenchon nous parle d’un Baby-boom, je suis désolé mais deux enfants par femmes, ce n’est pas une explosion démographique…

      • Malaberg says:

        l’état providence n’a jamais existé, c’est un mythe inventé par ceux qui veulent détruire les éléments d’état social conquis de haute lutte par les travailleurs.

        Personne ne peut défendre quelque chose qui n’existe pas…

        On peut vouloir réaliser quelque chose qui n’existe pas encore, certes. Mais on ne peut pas vouloir défendre quelque chose d’inexistant.

        Tu me fais doucement marrer avec tes arguments à deux balles sur les retraites. Dans un pays 33 fois moins riche que le notre, au sortir de la guerre (university of michigan) on arrivait à financer nos retraites, mais aujourd’hui, alors que le pays est plus riche qu’il ne l’a jamais été, on n’y arriverait plus ? hahahahahahahahahahahahaha.
        Trouver l’argent pour les retraites, c’est pas dur. Et pas que pour les retraites d’ailleurs, mais c’est hors sujet.
        Suffit de regarder où l’argent à disparu. D’ailleurs, si on taxait les revenus du capital à la même hauteur que ceux du travail (rien que pour le financement des retraites, hein, on pourrait les taxer de la même manière pour le reste), les régimes de retraites seraient tellement excédentaires qu’on pourrait augmenter les pensions d’une manière très conséquente. Seulement, nos dirigeants ont toujours peur (ou pas envie, ce sont leurs potes après tout, mais qu’on ne vienne plus nous dire qu’ils servent l’intérêt général) de s’attaquer aux puissants. C’est plus facile de s’attaquer aux faibles, ils sont plus nombreux et ne peuvent pas riposter. pfou, quel courage. Appauvrir encore ceux qui se tuent au travail, plutôt que de prélever une miette sur le dos de ceux qui les exploitent, quel courage…

  6. Crapoto says:

    Il ne faut pas te cantonner aux postures publiques de nos politiciens. Les discours, les programmes, sont un marketing qui cherche à viser un public. Si la Gauche s’affiche pour le mariage homo et l’adoption par des couples homos, ce n’est pas fondamentalement par conviction (si ça l’était, alors la Gauche plurielle aurait défendue avec plus de conviction et de cohésion le PACS. Qu’en a-t-il été? Absence des députés de la majorité le jour du vote, tandis que l’opposition faisait front… je n’appelle pas cela soutenir la cause LGBT).

    D’autre part, les questions LGBT ne concernent que le mariage, l’adoption et éventuellement qq menues considérations extérieures. Or, elles ne touchent pas à la politique économique du pays, aux questions de chômage, de dette publique ou d’éducation (on ne va pas fonder tout un programme éducatif sur les causes LGBT : l’Histoire, les lettres, la géographie ou les sciences dures ne tournent pas autour de cela). Et comme le disait un commentaire précédent, on ne couche pas avec sa carte d’électeur ;-)
    Pour le dire autrement, l’homosexualité touche à la sexualité de l’individu et donc ne concerne qu’un pendant de l’identité individuelle. Or les individus ne votent pas fonction de leur préférence sexuelle! Des homos peuvent être libéraux comme conservateurs, privilégier l’interventionnisme d’Etat ou son retrait de l’activité économique. Un artisan gay aura à l’esprit qu’il paye trop de taxes, et privilégiera une baisse des impôts proposée traditionnellement par un candidat UMP ou FN. L’idée de se marier reste secondaire quand le besoin de faire perdurer son outil de travail s’impose!

    Ainsi, il n’est pas aberrant de voir que des hommes aimant les hommes ou des femmes aimant les femmes puissent voter autrement que pour le PS ou ses alliés. Le Modem adopte lui-aussi une position très libérale sur les questions LGBT et l’UMP, plurielle dans ses positions, n’est pas homophobe: Rama Yade est ouvertement gay-friendly, idem pour Morano, Roselyne Bachelot ou pour Hervé Morin du nouveau centre. Christine Boutin, bien que non gay-friendly, n’en est pas pour autant homophobe, et je ne compte guère que Vanneste qui soit ordurier (ceci dit, il n’est pas certain qu’un Fabius, un Mélenchon ou un Emmanuelli soient très favorables aux homosexuels… Mais en bons hypocrites, il ne l’avoueront pas).
    Se focaliser sur la défense des droits LGBT est une erreur: on estime à tort que les homos devraient voter à gauche par intérêt, or leurs intérêts sont plus commandés par le porte-monnaie ou l’idéal que par des droits dont ils se sont toujours passés et dont ils n’ont pas eu besoin pour fonder des familles ou vivre ensemble.

  7. Malaberg says:

    « (ceci dit, il n’est pas certain qu’un Fabius, un Mélenchon ou un Emmanuelli soient très favorables aux homosexuels… Mais en bons hypocrites, il ne l’avoueront pas). »

    Je vois, encore un qui n’a rien compris à ce qui fonde les idées de gauche… tant pis !

    être de gauche, ça n’est pas une posture politicienne, s’il te plait, ne nous prends pas pour la droite, c’est affreusement vexant. Etre de Gauche, ça se vit. C’est une cohérence. (j’y reviens toujours…) En fonction de ça, on peut distinguer ceux qui se disent de gauche de ceux qui le sont.

    « Un artisan gay aura à l’esprit qu’il paye trop de taxes, et privilégiera une baisse des impôts proposée traditionnellement par un candidat UMP ou FN. »
    C’est ça. Profites en pour faire de la propagande à deux balles. L’UMP et le FN du coté des petits commerçants, et les méchants gauchisssss et bah ils sont contre, et ils veulent tout leur prendre… Si tu penses que je vais hocher la tête à ce genre de salades…

    C’est un coup à la « subprime » que tu me fais là : tu mélanges des arguments sincères (en tout cas, j’ai choisi de croire qu’ils l’étaient) à des arguments complètement pourris.

    • Crapoto says:

      Tant mieux pour toi que tu vives ton attaches à gauche comme une morale qui guide ton existence. Je ne suis cependant pas certains que les personnalités qui veulent les incarner sur la scène politique en son méritante. J’ai cité l’exemple du PACS, je pourrai aussi citer celui de la place des femmes: l’annonce de la candidature de Royal aux primaires de 2007 ont provoquées des commentaires indignes de personnes ayant soutenues les lois sur la parité (« Qui va garder les enfants?  » pour Fabius, « La présidence de la République n’est pas un concours de beauté » pour Mélenchon). Entre l’idéologie et les actes, où est leur cohérence?

      Enfin, je ne sais si tu as fréquenté beaucoup d’artisans et commerçants dans ton existence (tu me diras que tu es « fils de » que je n’en piperai mot) mais leur réaction via-à)via de l’Etat est ce que j’ai énoncé plus haut et leur logique est la suivante: « je vote pour celui qui me propose de payer le moins de taxe ». Qui a défendu un taux baissé pour la TVA dans la restauration? Si ça ce n’est pas du clientélisme à visée électorale…

      Tout ça pour dire qu’entre ton idéal et ce qui se passe au quotidien, il y a quand même un sacré fossé!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :