[Malaberg] J’ai vu Mélenchon trois fois aujourd’hui.

Bien, comme je l’ai annoncé dans ma description (cliquez à droite), mes interventions ne valent pas l’intérêt que toi, cher lecteur éventuel, tu pourras leur porter. Ce billet ci ne fera pas exception ! Je ne vais rien faire de mieux que de raconter une petite partie de ma vie dont vous vous foutez éperdument, et vous avez bien raison puisque ce n’est pas la votre.

Ah, vous êtes encore là ?

D’accord. Tout d’abord, cet après midi, Jean-Luc Mélenchon se trouvait à Vaulx-en-Velin devant la fresque des noirettes (magnifique est un mot trop faible pour la qualifier, à mon sens) pour, entres autres, soutenir les candidats du Front de Gauche sur Vaulx-en-Velin (je pourrai vous parler de la situation politque là bas si ça vous intéresse). Se trouvaient entres autres, le génial maire honoraire de Vaulx, Maurice Charrier, personnage extraordinaire d’intelligence et de bienveillance, récent adhérent du parti de gauche (après avoir démissionné de la mairie, faut-il le préciser) dont la vision sur les villes de banlieues change complètement des clichés condescendants hyperrépandus et pourrissant à peu près toutes les têtes à commencer par la mienne. Après avoir un peu parlé avec divers militants associatifs et politiques, dans le froid, nous sommes rentrés dans un LCR (rien à a voir avec l’ancêtre du NPA) où les diverses discussions ont continué, autour d’un petit buffet. (J’adore faire le service ! on est sur toutes les photos après… j’en m’en suis rendu compte quand le photographe m’a dit en plaisantant que j’allais voir ma trombine partout)

Puis Mélenchon a parlé. Il a fait un petit discours, improvisé ou très rodé, sur la vie, le bonheur, le droit que nous avions d’y gouter, et de la société qui était dans 80% de la construction de ce bonheur.Comme il disait, les 20% qui restent personnes n’y peut rien, et tant pis pour vous si vous êtes assez bêtes pour tromper la personne qui vous aime. (je retiens ce qui m’a le plus marqué, il a dit bien plus de choses). Ca a été assez court, mais fort intéressant. Et très remotivant. D’ailleurs il en a parlé, de cela. Contrairement à tous les clichés & autres conneries circulant dans les médias, c’est quelqu’un qui a les pieds bien sur terre, et qui ne se pose pas du tout en sauveur suprême, comme ce que sous entendent certains révolutionnaires trotskystes, journalistes, et j’en passe. Il l’a répété à plusieurs reprises : il n’y a rien à attendre de lui : il ne peut rien faire changer. C’est nous qui le pouvons. Nous. Tous. En réfléchissant. En refaisant vivre la démocratie et la citoyenneté. La seule chose qu’il peut faire, et fait bien d’ailleurs, c’est nous redonner le courage de le faire.

Sensation étrange à ce moment là : à cause de sa voix que j’ai l’habitude d’entendre devant mon ordi en écoutant ses émissions, j’avais l’impression d’être à la fois chez moi devant l’ordi, et là ou j’étais.

Bon, après il est parti, avec les camarades qui s’occupaient d’organiser sa venu dans le coin, et j’ai rangé. (rangement mythique, je ne suis pas près de l’oublier)

Il est parti à Villeurbanne. Il devait dédicacer son bouquin dans la librairie Fantasio. Bon, j’y vais après être passé chercher chez moi mon exemplaire de Qu’ils s’en aillent tous-Vite, la révolution citoyenne ! (le petit livre rouge^^). Grosse déception là bas. Je retrouve bien Mélenchon, mais le pauvre signait des bouquins depuis une heure et demi sans avoir mangé depuis le matin (il était 18h30) et les camarades m’ont fait comprendre qu’il valait mieux que je lui abrège la tache. Donc pas de dédicace. Tant pis, ce sera pour une autre fois. C’était amusant cependant comme scène, les gens voulaient absolument le voir, le toucher, lui dire bonjour, présenter le mari, la femme… ça m’a fait penser au Messie. Mais, même s’il crève la dalle, ça semble lui faire plaisir de parler, de taper la discute… sacrée patience. Ou pas d’ailleurs. pour l’avoir vu plusieurs fois déjà avant (j’ai cessé de compter), je crois que ça lui fait vraiment plaisir. Enfin bon, ce n’est pas important.

Il a fini par partir en voiture vers le lieu ou il devait faire la conférence du soir. Un trajet du quartier gratte ciel à Villeurbanne jusqu’à la maison du peuple, dans le 8eme, à lyon. Pendant ce temps, j’appelle une amie avec qui je devais y aller. Elle était pas très loin, elle allait prendre le métro en amont de moi par rapport à là où on allait. Je vais dans la station de métro, j’attends la rame où elle se trouve, puis on continue. Je ne sais pas si vous connaissez le métro de lyon, mais pour notre trajet, nous avons fait, en métro, un grand détour. L’équivalent d’un Paris Lyon mais via Strasbourg au lieu de le faire direct. Puis, à la sortie du métro, nous avons suivi les fleches (c’était plus ou moins bien indiqué par des affichettes collées par des camarades très motivés), on s’est un chouia perdus, mais après une grosse dizaine de minutes de marche, nous sommes arrivés à la maison du peuple. Lui n’y était pas encore. Vive la bagnole ! La voiture est finalement arrivée quelques minutes après nous. Nous attendions d’autres amis qui devaient arriver, de leur coté, un peu en retard. Petite précision : les amis en question me sont très chers (je ne révèlerai donc pas leur nom), sont très intelligents (ils ne seraient pas mes amis sinon, allons, cela va de soi) mais assez peu portés en moyenne sur la politique, voire pas du tout pour certains, et pas tous de gauche à priori, voire pas du tout. (Bayrou au premier tour et Sarko au second en 2007 pour celui qui avait l’age de voter à l’époque). Et puis certains d’entre eux sont catholiques plus ou moins pratiquants. Ceci pour te montrer, cher lecteur, si tu m’as lu jusque là, que je suis trrrèèèèès loin de n’avoir que des amis gauchistes, bien au contraire.

Compte tenu du fait qu’il existe une probabilité faible mais non nulle qu’ils lisent ce billet (d’ailleurs, coincez « Ornithorynque » dans la prochaine partie de tarot si vous êtes passés par là et que vous estimez que j’ai dit une connerie, et « Mission Apollo », si vous êtes passés, mais que vous estimez que je n’en ai pas dit !), je vais tenter d’éviter de trop faire d’interprétations personnelles qui tendraient à montrer à quel point je les connais mal en fin de compte.

Bref, avant la conférence, je vois deux journalistes de France 3 qui font poireauter Mélenchon sans son manteau devant la salle, (il devait faire 0°C) en attendant je ne sais quoi pour commencer (10 bonnes minutes d’attente). Puis vient l’interview, question conne du journaliste (un truc du genre « vous êtes à coté de chez André Gerin, est-ce une manière de chasser sur ses terres ?) Mélenchon qui s’énerve un peu (il y a de quoi…), l’interview raccourcie, bref… Je ne crois pas que les journalistes soient restés pour la conférence, et c’est bien dommage d’ailleurs. Ils auraient pu sortir de là bien plus éveillés qu’ils n’y étaient entrés.

En effet, c’était… transcendant. Je ne ferai pas de résumé ici (z’aviez qu’à y être ! mais pleurez pas, il y aura des séances de rattrapage d’ici à la présidentielle) C’était quelque chose  que d’être dans cette salle, et d’assister à un tel brio d’analyse, d’humour, de finesse, et de cohérence. Je pense que la vidéo ne pourra pas bien rendre compte de cela (j’ai vu un camarade avec une caméra portative sur pieds). Enfin, je pense qu’en cherchant un petit peu sur le site de la télé de gauche, vous devriez pouvoir trouver une performance équivalente, mais comme je l’ai dit, la présence physique ne sera jamais rattrapée, ne serait-ce qu’à la cheville, par la vidéo. C’est quelque chose que d’avoir quelqu’un qui parle à ton intelligence à quelques mètres de toi, sans fatiguer, pendant deux heures.

Il a été question de tellement de sujets lors de cette soirée que je ne me sens pas le courage d’en rapporter un seul, car je me sentirais dès lors obligé, par esprit de justice, de les rapporter tous.

Toujours est il que ce personnage a réussi, par son intégrité, par sa lucidité, et par son sens du discours, à rallier à son discours des personnes qui au demeurant n’avaient rien à voir avec cette tendance politique (sauf une). J’ai bu du petit lait en entendant après coup des phrases comme « il m’a un peu réconcilié avec la politique » ou « je retrouve toutes mes valeurs dans son discours ». Surtout venant de personnes qui, comme je l’ai dit, proviennent (sauf une, comme je l’ai dit) de milieux sociologiquement très hostiles à notre tendance politique.  edit : en dormant, une autre phrase m’est revenu : « c’est dommage qu’il soit obligé de partir de l’extrême gauche électoralement parlant, parce que son discours n’a rien d’extrémiste, et pourrait rassembler très large s’il était entendu ». Fin de l’edit. C’est le genre de moment où je suis fier de mon engagement politique, fier du travail accompli jusque là (même s’il en reste beaucoup…) et fier d’avoir des amis aussi intelligents et ouverts.

Bon, en me relisant, je vois que j’exprime très mal le fond de ma pensée et je vais sans doute froisser mes amis à écrire sur eux comme ça, si je ne fais pas gaffe et si ce n’est pas déjà fait, alors j’arrête.

J’incite juste ceux qui portent un jugement aussi superficiel que nicolas007bis à se rendre à ce genre d’évenements, puis de juger après. Enfin, je dis cela, mais c’est juste un conseil pour éviter que des personnes, qui, comme moi, ont jugé sur pièces ne se mettent à les ranger irrémédiablement (et, je n’en doute pas, à tort) dans la case des « cons-bornés-superficiels-pas-fichus-de-regarder-plus-loin-que-le-bout-de-leur-nez-et-encore ».

Voilà, bonne nuit !

Félicitation pour ta patience, chez lecteur imaginaire ! (qui est assez fou pour se taper un tel texte ?)

Edit du lendemain : j’ai énormément apprécié la conception de l’élu de la république. L’élu est censé représenter tout le monde. Par conséquent, ses opinions personnelles importent peu. Il n’a pas à dire s’il est Catholique, Musulman, Juif, Athée, il doit représenter tout le monde et pour cela, il doit laisser au placard ce qui pourrait le « communautariser ».

C’est la même chose pour quelqu’un qui parle au nom d’un parti : ses opinions importent peu, ce sont celles du parti qui le fait porte-parole qui importent. En cela, il a refusé de donner sa position personnelle sur une question dont il ne connaissait pas la position du PG dessus, et j’approuve. fin de l’edit

Publicités

À propos Malaberg
Blogueur associé provençal perdu dans le nord et caution de gauche sur un blogue de droite. Mais je le vis bien !

11 Responses to [Malaberg] J’ai vu Mélenchon trois fois aujourd’hui.

  1. Alin says:

    « (qui est assez fou pour se taper un tel texte ?) » – moi, en buvant un café :-)

    Ma réaction après avoir lu ce texte: hop, aux favoris! :)

    Merci pour ton texte, je repasserai!

  2. Alin says:

    Re-bonjour, je repasse pour vous donner un lien vidéo de son intervention au débat organisé à Bordeaux:

    http://www.dailymotion.com/video/xgsiuq_jean-luc-melenchon-a-bordeaux_news (à partir de la 4eme minute)

    En lisant ton texte, j’ai pensé à cette vidéo, je suppose que l’ambiance était semblable. Ca m’a fait plaisir de l’entendre de la sorte et filmé un peu à la « sauvage », sans une image bien cadrée, un son impeccable, etc, etc. Il est de ceux qui sont capables encore de monter sur un tonneau sur la place publique et tenir un discours cohérent et structuré, sans lire sur une feuille de papier…

  3. Ping : Mélenchon, encore & toujours… « J'ai rarement tort …

  4. Ping : Tweets that mention [Malaberg] J’ai vu Mélenchon trois fois aujourd’hui. « J'ai rarement tort … -- Topsy.com

  5. Jeff says:

    Pas fou mais vivant. A la revoyure ! J’ai vu le bonhomme à Bordeaux.

    On a beau l’avoir déjà entendu, c’est toujours surprenant. Imaginons les vœux du président de la république si J.L Mélenchon était élu en 2012 via le Front de Gauche, ce ne serait plus un profond ennui pour les sens et l’intelligence, ce serait une fête ! On ferait péter le champagne dans tous les voisinages et on irait tous danser ensemble la carmagnole jusqu’ à l’aube. Et si on tentait le truc ? Si en puissance, on y allait vraiment vers la 6 ° république ?

    Oui, qu’ils s’en aillent tous ! Hauts les cœurs ! Abandonnons nos oripeaux mortifères & nihilistes à l’ UMP et écrasons l’infâme ! Que vive le Front de Gauche Étendu jusqu’à la victoire !

    • Alexandre says:

      On ne peut pas dire que vous ayez le registre lexical de la démocratie.

      Ça me donne plutôt l’impression d’une secte de fanatiques, là. Vous disiez lutte contre l’obscurantisme ?

      • Malaberg says:

        Pfff… Je t’encourage à de demander vraiment ce qu’on pense, mais je vais quand même te répondre en partie : on est enthousiastes d’avoir trouvé un si bon porte parole. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. L’homme importe peu, c’est les idées et la manière dont elles sont exposées avec brio qui comptent. Hier, on lui a posé plusieurs questions, il n’a pas répondu à quelques unes parce qu’il ne connaissait pas la position du PG dessus, et qu’il refusait de donner son avis personnel. D’ailleurs, j’ai rajouté cela à l’instant dans l’article concerné

  6. Jeff says:

    En complément :

    « Mélenchon: «une révolution aura lieu en France»  »
    http://www.liberation.fr/politiques/01012316799-melenchon-une-revolution-aura-lieu-en-france

    Et bien sûr le blog fameux de Jean-Luc Mélenchon : http://www.jean-luc-melenchon.com/

  7. Ping : [Malaberg] Réponse… « J'ai rarement tort …

  8. Lily says:

    Merci pour ce joli texte ! J’y étais aussi, à la librairie Fantasio, et ensuite à la Maison du Peuple, et ta vision correspond tout à fait à la mienne. Je partage entièrement la ligne politique du Front de Gauche et son programme partagé, donc j’étais déjà convaincue, c’est vrai, mais ce n’est pas difficile, quand on réfléchit un peu (désolée pour les « libéraux », mais il faudrait un peu ouvrir les yeux). Ce que je retiens de cette soirée, c’est que j’ai été complètement impressionnée par Mélenchon. Il semble d’un autre monde, d’un autre temps, et je ne plaisante pas – pour moi qui fait de l’Histoire, il semble parfois tout droit sorti du XVIIIème siècle ; il est lumineux ! Je me marre toute seule devant mon écran en me lisant ; ça fait vraiment « idole » du « messie » (et vous y avez pensé en écrivant votre billet), mais ce n’est pas un hasard que nous y ayons pensé tous les deux. Je viens de relire Quatrevingt-treize de Hugo, sa poésie m’habite encore peut-être un peu trop, lol. Mais franchement, j’étais tellement habituée à la médiocrité en politique depuis des années que ça m’a donné des frissons d’entendre un homme aussi brillant, aussi combattif, aussi pédagogue et honnête. Il n’est bien sûr pas infaillible. Je ne suis d’ailleurs pas d’accord avec lui sur certains points, notamment sur sa vision du progrès. Mais ce qui est incroyable, c’est qu’il reste ouvert à toutes discussions, qu’il admet pouvoir avoir tort, et que je suis sûre qu’il pourrait finalement me convaincre si je connaissais toute sa pensée sur le sujet. Je suis face à un dilemme : je hais toute personnalisation de la politique, mais je ne peux plus ne pas admirer cet homme en particulier. Il existe des grands hommes, c’est un fait. Qu’il souhaite combattre la personnalisation de la politique, redonner au peuple sa souveraineté, convoquer une constituante et supprimer l’hyper-présidence de la Vème République, rend la situation encore plus géniale. Bref, la gauche n’aurait pu rêver d’un meilleur représentant. C’est une chance inouïe, et j’ai hâte de voir la suite des évènements ! Combien de temps encore les médias de masse vont-ils pouvoir masquer le programme partagé, sa concordance avec la situation européenne et mondiale, et la supériorité intellectuelle de Mélenchon sur tous ses adversaires politiques ? Nous verrons…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :