[Malaberg] Ras le bos du PS…

Tout d’abord, pourquoi est ce que je parle du PS ? Pourquoi je ne parle pas de sarko, la droite, blablablabla ?  La réponse est très simple. La droite au pouvoir, j’en ai marre, beaucoup de gens en ont marre, et en sont comme moi, dégoutés. Nous sommes dont légitimement en droit d’attendre autre chose de l’opposition officielle, non ? Qu’elle soit composée de gens qui en ont autant marre que toi, de Sarko et de sa clique, qui aient réfléchi à un programme réellement alternatif, tant sur le plan social qu’économique, environnemental, bref, partout où Sarko & co ont fait de la merde, et qui soient réellement déterminés à le mettre en œuvre, n’est ce pas ? Et bah non.

Au contraire. L’opposition « officielle » (je n’ose même pas dire « la gauche », parce que je suis de gauche, moi, et je ne me retrouve absolument pas là dedans, et puis il y a d’autres forces « à gauche » sensiblement différentes de cette mélasse gélatineuse) n’est composée parmi ses dirigeants que d’arrivistes qui en ont certes un peu marre de sarko parce qu’ils ont envie du pouvoir et qu’ils l’ont toujours pas, qui sont de gauche comme je suis archevêque, qui ne cessent de déclarer grosso modo que ce qui fait le coeur de la gauche, c’est de la merde, et que le système proposé par le camp d’en face est bien meilleur (flagellons nous, nous sommes mauvais, nous avons tort, punis moi, frappe moi, ah, oui, frappe moi, plus fort, PLUS FORT !!!), mais qu’ils sont les meilleurs à pouvoir le gérer (bah oui, faut quand même qu’ils disent de voter pour eux), et qui espèrent qu’on va le faire parce qu’on en a marre de Sarko&co.

Pour ce faire, bien qu’ils nous démontrent sans cesse tous les jours qu’on peut se torcher avec les textes intéressants pondus par les rares militants sincères restés au PS (du style Gérard filoche, qui passe sa vie à nous engueuler sur facebook de ne pas l’aider) puisque, par l’essentiel de leurs déclarations, c’est « tout sauf la rupture avec sarko », qui se formule dans leurs messages comme du « tout sauf sarko », enfin plutôt comme du « n’importe quoi plutôt que Sarko, il se trouve qu’on remplit bien ce critère ».

Et comme, perdus dans leur délire, ils sont persuadés qu’ils ne peuvent que gagner, ils passent leur temps à s’entre déchirer pour être celui qui ira prendre la place de sarko. Dernier exploit en date, la commémoration de la mort du seul qui ait réussi à se faire élire au poste qu’ils convoitent tous, j’ai nommé tonton Mitterrand. On a assisté à une profusion de procédés minables pour tenter de tirer à soi une partie de l’aura perdue du vieux. Personnellement, en regardant le web, le petit journal, et en lisant dans le train le Canard Enchainé (journal satirique paraissant le mercredi) j’ai eu un haut le coeur, et j’ai ressenti un énorme ras le bol. Voilà à peu près ce que j’ai pensé au fur et à mesure de la lecture du canard, goutte d’eau qui faisait déborder le vase « Mais… Non… mais.. pfff… Ah, mais non, mais c’est pas vrai… Mais… Ils sont tellement minables… Mais oui, tellement tous minables… Oui, tous… oh, mais il y en a marre… Oui marre, de tous ces minables… Mais qu’ils dégagent… Oui, qu’ils dégagent, tous ! je ne veux plus les voir… Je ne PEUX plus les voir, tous ces minables… oh, pitié, qu’ils DEGAGENT ! »

Bon, je me suis laché. Dur d’embrayer. Bon. Je pense que je ne suis pas le seul à partager ce sentiment de ras le bol généralisé. Enfin, non pas généralisé. Il reste nous, au front de gauche. Problème, on n’a pas énormément d’audience. (on commence à voir mélenchon, mais bon…) Je reviens là dessus juste après.

Je pense qu’on peut subdiviser la population qui en a marre en quatre catégories.

La première, à la vue de ce spectacle ressent comme moi une grande lassitude, mais, comme elle n’a pas la chance comme moi d’avoir sous la main une bouée politique à laquelle s’accrocher, elle décroche et s’abstient. (sauf surprise, on devrait à mon avis avoir quelque chose comme au moins 30% d’abstention à la prochaine présidentielle, voire plus, ce qui pour ce type d’élection est énorme.) D’ailleurs, ils s’abstiennent déjà.

La seconde en a marre du cirque UMPS, et va donc s’intéresser à ceux, ou plutôt dans le cas présent celle qu’on voit et qui prétend les débarrasser de toute cette clique. J’ai nommé le FN et Marine le Pen. Pourquoi eux ? Parce qu’on les entend et qu’on les voit, et surtout parce qu’on nous crie sur tous les toits (par « on », j’entends le système médiatique assujetti en grande partie à la clique en place, qui relaie principalement les voix de l’UMP et du PS) que le FN, c’est des méchants, que voter pour eux, c’est très mal, ohlala, c’est une catastrophe.
Moi, si quelqu’un que je ne peux plus blairer me dit quelque chose comme ça, la probabilité est très forte que, pour penser l’emmerder, j’aille faire exactement le contraire de ce qu’on me dit.
C’est d’ailleurs ce qui se fait. « oh, non, faut pas aller voter marine ! » « Ok, ça t’emmerde, alors je le fais,et je t’emmerde ».
Il y a d’ailleurs là dedans une certaine dose de cynisme, j’en suis convaincu. Je vais en parler juste après, d’ailleurs.

La troisième catégorie va voter. Elle en a également marre de Sarko. Donc ils vont voter, pour tenter de le chasser. Pour qui ?
Si la personne considérée est de droite, pour un autre candidat de droite, qui prétend incarner une alternative. Baillerou, Galouzeau, ou des comiques comme les chasseurs ou les borlooistes, etc. Ce sont des gens de droite, rappelons le. Ils tiennent donc (et on peut les comprendre) à leur famille, et n’aiment pas ceux qu’on décrit à tort comme « la gauche » (le PS). Mais ils font ainsi courir le risque que le plus grand candidat de la droite, dans le cas présent un certain Nicolas S., ne soit pas au second tour. C’est là que le FN devient très utile. Quand tu t’appelles Nicolas S, et que tu as un FN haut, tu peux t’adresser à ces gens en leur disant « attention, on ne va pas être au second tour. Votez utile, votez pour moi, je ne suis pas votre candidat préféré, mais je suis le seul à droite à pouvoir être au second tour, et vous risquez d’être responsable du fait que je n’y sois pas… » Ca  peut pas mal marcher. D’où l’interet d’avoir un épouvantail qui permet ce genre d’arguments.
Si la personne considérée n’est pas de droite, mais pas vraiment de gauche non plus, ou un peu. Elle va voter PS. Sans grande illusion, juste histoire de voir sarko partir, et dans l’espoir que celui qui le remplacera améliorera vraiment la situation. à mon sens, ils feraient mieux d’aller prier matin et soir devant la tour eiffel en lui demandant de se mettre à danser, ils auraient plus de chances de voir leurs rêves aboutir. D’autant plus que si cette catégorie grossit suffisamment, c’est le genre à aller dire après avoir mis un PS au pouvoir qui n’aura rien changé qu’il vaudrait mieux aller voter UMP pour que ça change…
Si la personne considérée est à peu près de gauche, elle va voter PS. pour les mêmes raisons que la précédente, sans grande illusion, juste histoire de voir sarko partir. Elle a de commun avec la précédente qu’elle a vraiment envie de voir sarko partir, et donc de trouver au second tour un candidat qui ne soit ni sarko, ni le pen. Sur elle, l’argument « le FN risque de nous expulser du second tour » marche très bien. Ainsi, tu vas voter PS, sans te préoccuper de leur programme, ou de ce qu’ils disent. Juste pour qu’ils soient au second tour. Pareil, on voir ainsi l’interêt d’avoir un FN fort. Appeler au « vote utile ». (En quoi est il utile, je me le demande…)

On voit ainsi que l’UMP et le PS ont tous les deux intérêt à faire monter le FN. On comprend donc pourquoi ils agissent de manière au demeurant si stupide. Ca permet de rassembler son camp et ses electeurs… Et ça les décourage de se poser trop de questions.

Enfin, la quatrième catégorie, c’est les gens comme moi. C’est bien orgueilleux de ma part de ramener tout à moi, mais je suis le principal exemple que j’aie sous la main. On va dire que j’entre dans cette catégorie.
Ces gens là ont envie de chasser sarko, mais pas seulement ! Non seulement ils sont envie de chasser Sarko et sa clique, mais en plus (quelle bande de doux rêveurs, me direz vous), ils ont envie qu’on change de politique ! Et ils n’ont pas envie d’une solution qui consiste à dire « on change les têtes et on fait la même chose ». (ce que propose le PS) Alors, ils votent ailleurs. NPA, Front de Gauche, bref, ceux qui répondent à leurs deux exigences. Accessoirement, s’ils sont militants, ils tentent de convaincre les trois autres catégories qu’ils font une connerie. Mais c’est dur. Vraiment dur. Pourquoi ? parce que, grosso modo,c’est un travail qui s’oppose à tout le reste. Essayez un peu de remonter une foule à contre courant. Dans le meilleur des cas, vous faites du sur place, dans le pire, vous reculez. Là, c’est la même chose.
Quand on parle à des gens de la première catégorie, on se heurte à des « tous pourris », des « pourquoi ceux que tu défendent ne mentiraient pas comme les autres, hein ? » ou dans le meilleur des cas à « bah je suis d’accord mais tu pourras jamais rien faire autrement ». Ces idées sont fortement confortées par les médias dominants, qui véhiculent pour ceux qui veulent bien les entendre les idées suivantes  » les hommes politiques mentent tous » (d’où les émissions de « décryptage », le fait que les interviewers emploient souvent l’expression « en clair, ça veut dire? », sous entendu, vous êtes un politique, vous voulez nous embrouiller, etc.), et « TINA », c’est à dire There Is No Alternative, idée bien de droite fort répandue et diffusée à longueur d’antenne sur les médias dominants, qui conforte ceux qui sont dégoutés dans l’idée qu’il n’y a rien à y faire.
Quand on parle à des gens de la seconde catégorie, si ce ne sont pas d’authentiques fascistes, l’argument, c’est plutôt « J’ai envie de les faire chier, et voter pour vous ne les fera jamais autant chier que voter FN, d’ailleurs ils le disent à longueur de journée dans les médias. On ne parle pas de vous et beaucoup du FN, je vais voter FN pour les faire chier. Mais si vous les faites autant chier que le FN voire plus, je pourrai peut être voter pour vous, et encore vous êtes de doux rêveurs… » On voit là encore l’importance du système médiatique dans cette histoire. Et l’importance qu’il y a à se faire également voir, et à faire parler de soi, en mal s’il le faut. Et si jamais on leur dit « mais tu fais exactement ce que ceux que tu veux emmerder attendent de toi ! » on a droit à un « mais non, ils disent le contraire » Où? Dans les médias. Arghhh.
Quand on parle à des gens de la troisième catégorie, on a droit plutôt à « oui mais, et le FN ? moi, je veux vraiment chasser sarko, moi… » Et si on dit quelque chose du genre « Chasser sarko ? Pour faire la même chose ? » on a droit à l’autruche qui plonge la tête dans le sable : « mais non, ça pourra être que mieux… » Bref, autant retourner devant la tour Eiffel faire ce dont je parlais tantôt… La encore, le système médiatique est crucial, puisque c’est grâce à lui que sont véhiculés les « ah, mon dieu, le FN est fort, ohhhh, je me pâme ».

Bref. On se bat contre à peu près tout. Y compris le système médiatique, ce qui est quand même le plus difficile. L’avantage, c’est que quand on arrive à dégouter quelqu’un de « Radio Paris », c’est à peu près définitif. Radio Paris ment, comme la télé est allemande mentait, et comme la Правда mentait.

Bon, le bon coté des chose, c’est que dès que la présidentielle s’approchera, et qu’on aura désigné notre candidat (hum) ça devrait s’arranger un peu. Tiens, moi aussi je me mets à espérer que tout s’arrange de soi… Je devrais peut être aller voir la tour Eiffel…

Mais ça donne l’impression d’être un peu seul, et qu’on arrivera jamais à rien… Alors qu’il suffirait qu’une partie d’entre nous seulement se bouge un peu pour que les choses évoluent dans le bon sens… Dire qu’il suffirait que le PS propose une véritable alternative pour qu’on n’ai pas tant à se bousiller la santé… Ras le bol. J’en ai marre, je suis fatigué. Qu’ils dégagent tous. PS, UMP, FN et médias complaisants. Bonne journée !

Publicités

À propos Malaberg
Blogueur associé provençal perdu dans le nord et caution de gauche sur un blogue de droite. Mais je le vis bien !

2 Responses to [Malaberg] Ras le bos du PS…

  1. Tu vas rire mais je suis grosso-modo d’accord avec l’essentiel ou presque …ou du moins avec une grande petite partie de ce que tu écris ….si !
    Dans l’état actuel du PS, ce qui peut lui arriver de mieux c’est de constituer un parti social-démocrate cohérent qui sans être tout à fait l’équivalent de l’UMP serait son pendant en plus progressiste, moins conservateur !
    Ce qui de ton point de vue revient strictement au même: blanc bonnet et bonnet blanc selon l’expression consacrée !
    Car effectivement pour un « programme réellement alternatif, tant sur le plan social qu’économique, environnemental… » du moins tel que tu semble le concevoir, ce n’est pas auprès du PS qu’il faudra s’adresser et j’aurais tendance à dire hélas !
    Hélas, parce que comme beaucoup de monde, je suis en attente d’une vraie alternative à un système qui a fait preuve de nombreuses défaillances, ou du moins d’une véritable proposition d’évolution majeure de ce système. L’ennui c’est que cette proposition, personne n’a été encore capable de l’imaginer !
    Ni le PS évidemment, ni, contrairement à ce que tu laisse entendre, le NPA ou le Front de Gauche qui ne proposent que de foutre en l’air un existant sans projet crédible,cohérent et acceptable à mettre à la place !…on a même le sentiment que la situation serait pire une fois administré le remède de cheval qu’ils proposent !
    Il est là le véritable problème de ces partis et il est un peu facile d’accuser la pensée unique et les medias de leur insuccès !
    Sur le ras le bol du PS on est tout à fait d’accord, dans le paysage politique actuel c’est de ce parti qu’on est en droit d’attendre le plus et au lieu de ça il font les guignols !

  2. tabby01 says:

    Moi je ne suis pas perdu comme toi; je ne supporte pas toutes ces personnes de Gauche qui à mes yeux n’ont pas les épaules pour gérer la France; à part ASSASSINER les français à coups d’impôts et repartir malgré tout avec les caisses de l’Etat vides, ils n’ont jamais rien su faire d’autre ! En plus ils se voient déjà tous vainqueurs et leur arrogance m’horripile. Et le pire de tout c’est qu’ils ne cessent de dire qu’ils vont rassembler et ce sont des vraies langues de….. excusez moi de le dire mais dans leurs bouches tout est prétexte à dire des vacheries sur les autres et même entre gens de la Gauche. Quelle farce alors de parler de rassembler avec des comportements pareils. Tout n’ est que façade et cinéma chez eux. Je revote pour Nicolas SARKOZY et j’y vais plein d’espoir que d’autres français ouvrent enfin les yeux sur tous ces guignols de la Gauche et fassent comme moi !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :