Je n’aime pas les frontistes. Ils sont pire que Marine.

Plus je sonde le paysage politique français actuel, plus je m’inquiète, devant la nullité des différents mouvements qui semblent se dessiner pour 2012.

Commençons par le FN, qui m’inquiète sincèrement. Pour avoir suivi quelques discussions entre sympathisants frontistes, et pour avoir essayé de critiquer leur vision de la France et de l’Europe, j’en suis sorti absolument démoralisé et inquiet. Chez ces gens-là, la politique n’est qu’un état d’exaltation. L’émotionnel prend sans cesse davantage le pas sur la raison. On rétorque à des arguments, aussi solides soient-ils, par des invectives, des cas particuliers, voire même par des chants à la gloire des chevaliers (d’ailleurs, cette exaltation me rappelle certains fondamentalistes religieux, je dois dire…).

C’est douloureux. Ca fait mal de voir autant de naïveté, de ridicule, de faiblesse d’esprit. Le FN fonctionne de manière tout-à-fait prévisible. Il part de constat, d’impressions diffuses parmi la population, et les martèle par le biais de slogans simplistes. Je dis bien des slogans. Des refrains lancinants dans lesquels les plus naïfs, les moins cultivés d’entre nous, se reconnaissent, ayant enfin l’impression que leurs sentiments profonds sont enfin partagés par un parti. Je disais bien « émotion ». Et en effet, aucune forme de raison sous-jacente. Parce qu’hélas, les partisans du FN ne semblent se préoccuper que des slogans, ne s’exprimer que par une rage dérangeante, ne se baser que sur des certitudes éculées et chimériques.

Essayer de convaincre un Frontiste, c’est se heurter à un mur, à un conglomérat grossier de caricatures. Inutile d’essayer de ramener le débat dans le champ du rationnel, je le répète. Tout n’est que délire et rage déchaînée. C’est vraiment désolant, démotivant.

Il suffit d’écouter les propos de Marine Le Pen pour réaliser que, sortie des questions d’immigration, qu’elle maîtrise maladroitement à grand renfort de clichés, elle est nulle, ou ramène tout à la question de l’immigration. Comment peut-on croire en son programme économique ? A la sortie de l’Euro, de l’Europe, à la fin du Libre Échange ? Et j’en passe. Le plus drôle, ce sont sans doute les moyens qu’elle préconise pour y arriver. Il suffit d’avoir des notions mêmes basiques en économie pour réaliser les erreurs graves sur lesquels se fondent ses raisonnements.

Par exemple, prenez ce refrain récurrent au FN : chaque immigré qui travaille empêche un Français dit « de souche » de travailler. C’est faux, faux, faux, ne serait-ce que parce que le marché du travail, dans une économie libérale, n’est pas un stock à quantité limitée ! L’emploi ne fonctionne pas comme un jeu d’additions et de soustractions. Au contraire, l’emploi crée l’emploi, et plus il y a de gens qui travaillent, plus il y a d’emploi qui se crée.

Enfin bref, c’est une cause désespérée. Alors bon, je suis de ceux qui pensent que le Front National doit être combattu rationnellement, sur le champ des idées, car le rejeter comme un pestiféré, ce serait nier son influence sur une certaine frange de la population.

Par contre, je pense le « cordon sanitaire » peut-être de plus en plus utile. Le FN n’est malgré tout pas un parti très fréquentable, pas tellement à cause de ses dirigeants, qui font tout pour se faire fréquenter, mais à cause de ses sympathisants, qui ne sont selon moi que très peu à être fréquentables. Et tels sympathisants, tel parti.

A quand un vrai lynchage du FN, sur le terrain des idées, cette fois-ci ? Comment ramener à la raison un sympathisant frontiste qui répond à vos arguments sur l’économie par un chant à la gloire des chevaliers ? Autant de questions auxquelles je n’ai pas encore de vraie réponse.

A ce sujet, je vous renvoie à la lecture de Corto, du Faucon, de 100 000V, de l’Hérétique, et surtout de Xerbias, qui décortique avec beaucoup de talent les racines profondes du conservatisme, qui expliquent peut-être en partie le (res)sentiment que j’ai à leur égard.

Publicités

À propos Alexandre
Carabin passionné de politique, dextro-centriste et méchant libéral. Rule Britannia ! J'ai rarement tort mais ça m'arrive souvent.

6 Responses to Je n’aime pas les frontistes. Ils sont pire que Marine.

  1. Laurent says:

    L’autre jour, j’ai discuté avec quelqu’un qui vote PS. Il était particulièrement bête, donc le programme du PS n’est pas viable… Non, ça ne marche pas ?

    On ne peut pas résumer un parti à quelques militants. Une personne raciste aura plus de chances de soutenir le FN, mais pour autant le FN n’est pas raciste. C’est le problème de ce parti : trop d’extrémistes veulent y entrer, ce qui décrédibilise ses idées.

    Pour autant, le programme n’est pas idiot. Contre les délocalisations, l’ultra-libéralisme, le dumping-social, le FN propose d’augmenter les taxes aux frontières. Ce n’est pas sot : les autres pays (hors UE) le font déjà depuis longtemps.
    Contre l’immigration continue qui transforme le paysage français et qui augmente la pauvreté et la délinquance(il y a besoin de statistiques ?), le FN propose de limiter l’immigration à ceux qui sont en mesure de subvenir à leurs besoins. Aider ceux qui sont là, quelle que soit leur origine, avant de faire venir d’autres personnes. Ce n’est pas extrémiste : presque tous les pays ont des politiques d’immigration plus strictes que l’UE.

    On peut bien sûr critiquer les « petites phrases », parfois choquantes. Mais si on y regarde bien, le programme est plus profond que ces simplifications marquantes. Et surtout : le seul moyen qu’a trouvé le FN pour faire passer ses idées.

    Marine Le Pen a parlé des musulmans qui bloquent des rues entières depuis plus d’un an. Des actions (légales) ont été faites, mais ça a toujours été ignoré. Il a suffi qu’elle ajoute un seul mot (« occupation ») pour que tout le monde en parle et reconnaisse le problème. Même le PS a fini par être d’accord sur le fond : « les prières de rue ne sont pas tolérables ». Alors, si c’est la seule chose à faire pour être médiatisé…

    • Alexandre says:

      Je n’ai jamais dit que le Programme du FN n’était pas viable PARCE QUE les Frontistes sont souvent obtus. Jamais. Relis ma petite argumentation et tu le constateras.

      J’ai quand même tendance à penser qu’un parti est constitué de militants. Sans cela, ce n’est plus un parti. C’est eux qui font ce parti, et qui, plus ou moins, influent sur la politique du parti (qui prend des décisions de nature à satisfaire ses sympathisants).

      Par contre, le programme est totalement idiot. Je ne comprends pas que tu puisses sérieusement trouver ses propositions économiques crédibles un seul instant. Le simple fait de préconiser une sortie de l’Euro POUR booster notre économie est absurde, puisqu’une sortie de l’Euro prendrait 3 ans, alourdirait notre dette, ferait fuir les capitaux de notre pays, et nous plongerait dans une brutale récession suivie de plusieurs années de croissance zéro.

      Donc je suis désolé, mais le programme du FN est inacceptable, au même titre que l’est le projet d’égalité réelle du PS. J’ai véritablement peur pour la France, dans un cas comme dans l’autre. Aucun pragmatisme, aucun réalisme économique.

      Quant au fait que le FN utilise ces méthodes, c’est incorrect. Les autres partis modérés trouvent bien d’autres moyens de faire parler d’eux… Tu oublies que la com’ du FN, c’est de l’illusion. Ne crois pas qu’ils dérapent, quand ils font ces sorties : c’est parfaitement maîtrisé. Ils savent faire le juste dosage entre une apparence de respectabilité et quelques sorties pour la pub. Mais ce qui se cache derrière est un danger. Non pas pour des raisons de Racisme ou quoi que ce soit, comme on peut l’entendre. Le principal danger est, à mon avis, économique et géopolitique. Mais ça, personne ne le voit, puisque toi aussi, tu sembles séduit par les portes ouvertes qu’enfonce le FN à longueur de journées pour faire du « buzz ».

      • Laurent says:

        Je pense que pas mal de militants ne sont pas assez qualifiés et ont des raisonnements simplistes, mais j’ai l’impression que c’est la même chose dans les autres partis (à une échelle moindre toutefois : le Front national attire plus d’extrémistes que l’UMP ou le PS).

        Je ne suis pas économiste, la majorité de la population (et des militants) n’est pas non plus assez compétente pour juger réellement les programmes. Cela dit, je constate que Maurice Allais, qui est le seul Français à avoir reçu le Prix Nobel d’économie, était en faveur d’un protectionnisme modéré et que le programme du FN se repose très fortement sur ses thèses. Ça ne veut pas dire que le programme est solide, mais il repose au moins sur des grandes lignes qui ne sont pas totalement idiotes.

        J’ai du mal à juger objectivement l’euro et à me faire un avis (on entend tout et son contraire). On nous a souvent vendu l’euro comme une solution, comme quelque chose de génial. Je remarque que des pays comme le Royaume-Uni, la Suède et le Danemark n’ont pas adopté l’euro (ainsi que les pays qui ne veulent pas entrer dans l’UE) et ils ont l’air de s’en sortir. Je suis donc partagé, mais je ne pense pas que sortir de l’euro résolve quoi que ce soit à court terme. Je pense que ça avait du sens de s’opposer à l’entrée dans la zone Euro (Maurice Allais était d’ailleurs contre), mais je ne sais pas si ça a du sens d’en sortir aujourd’hui.

        Cela dit, des personnes évoquent la possible fin de l’euro (comme Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie lui aussi)…

  2. arn111 says:

    J’aimerais savoir combien d’électeurs basent leur décision sur des réflexions politiques et sociologiques achevées. La démocratie impose un exercice intellectuel et pas tout le monde n’a l’envie ou la possibilité de se l’infliger. Il semblerait que nous, électeurs, nous répartissons en fonction de statuts sociaux dans les partis qui défendent nos intérêts sans que nous ayons une vision détaché des besoins du pays. Le gouvernement en place à réussi à capter des électeurs en rendant la politique accessible à tous : il faut que la France se mette au travail car si le pays ne fonctionne pas c’est à cause des gens qui se lèvent tard…..(..)… bref, il faut récompenser les « gentils » et punir les « méchants ». Simple mais efficace car force est de constater que ça a bien marché. Restait à identifier les « méchants ». Je ne dis pas que NS a créé le FN mais il faut bien avouer que sa politique à l’instar de la blague d’Hortefeu a légitimé une pensée que l’on retrouvait essentiellement dans les bars de quartier parfumés au fenouil. Je constate tout comme vous que la génération Karcher s’exprime avec de plus en plus d’assurance et détermination mais nous devons continuer à dire tout bas ce que nous pensons très fort.

  3. ValLeNain says:

    J’ai cru que quand j’ai vu le backlink que tu m’avais catalogué dans les Frontistes… J’ai bien fait de lire l’article.

    C’est vrai que je n’ai rien contre le FN et que j’aime sa manière de tout bousculer en politique, mais je ne partage pas toutes leurs idées. On s’est compris.

    Là où ont tort les autres partis, et où ils avaient déjà tort avant, c’est qu’ils attaquent le FN en ne le considérant pas d’égal à égal, ils disent que c’est un parti de fascho, de racistes, un appel à la haine, patati patata alors qu’il suffirait de le critiquer sur son programme, notamment économique il me semble.

    Quand à les attaquer sur l’insécurité, ce va être compliqué. Le gouv en place (donc l’UMP) a montré qu’il était plutôt nul de ce côté ; et le PS est incapable de parler d’insécurité en restant des barrières idéologiques du genre « faut pas parler des étrangers », « la plus grande insécurité en France, c’est le travail ».

    Une belle bataille en perspective, qui m’a l’air déjà bien lancée.

  4. malaberg says:

    Bel argumentaire, avec lequel je ne suis pas toujours en accord toutefois, mais bon. Personnellement, si je pouvais trouver un militant FN qui accepte de discuter, je le ferais pour tenter de le comprendre, mais je me demande si « discuter » n’est pas en contradiction avec « militant FN ». Enfin bon, j’ai le droit d’imaginer des choses impossibles…

    A quand l’analyse des autres forces politiques ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :