Un avenir pour la Guyane

Petite devinette : avec quel pays voisin la France partage-t-elle la plus longue frontière ? La réponse est dans le titre…

La plus longue frontière que nous ayons n’est pas celle entre la France et l’Allemagne, ni même celle entre la France et l’Espagne, mais bel et bien celle entre le Brésil et la France, aussi étonnant que cela puisse paraître. Et cela, grâce à un département français grand comme le Portugal, la Guyanne.

La Guyane est depuis quelques jours revenue sur le devant de la scène, depuis que Marie-Luce Penchard, ministre de l’Outre Mer, a réaffirmé sa volonté d’arrêter les « garimpeiros » , des chercheurs d’or illégaux issus du Brésil et du Surinam voisins, poussés par la misère, qui détruisent la forêt amazonienne, qu’il polluent au mercure. D’après 20Minutes, qui se penche sur la question, le problème dure depuis 80 ans, mais la hausse du cours de l’or attise de plus en plus l’avidité de ces orpailleurs. Des dizaines de tonnes seraient ainsi extraites illégalement chaque année. L’armée et la gendarmerie française, sur demande du Président de la République, c’est engagée plus fortement dans la lutte contre ce phénomène.

L’occasion de rappeler à juste titre les autres défis qui concernent la région de Cayenne. En premier lieu desquels sa très forte natalité, qui pose un véritable défi social, puisque 26% des Guyanais vivent sous le seuil de pauvreté. Beaucoup d’infrastructures manquent, que ce soit pour la formation des enseignants, des écoles, ou simplement des logements sociaux.

Aujourd’hui, l’économie de la Guyane est principalement centrée autour de l’aérospatiale, notamment grâce au site de Kourou. Mais nous l’avons dit, en cette période, la filière de l’or peut être très fructueuse, ainsi que celle du bois, du fait même de la situation exceptionnelle du plus grand département français. Certains avancent que la recherche pharmaceutique pourrait profiter de la riche biodiversité de la région.

En attendant, dis millions d’Euros ont été débloqués pour la construction d’écoles dans le département, et la construction d’une nouvelle usine d’alimentation en eau potable est prévue.

La Guyane, se sont des opportunités à la pelle. Encore faut-il s’en donner les moyens. Dans le même registre, il y a aussi notre ZEE (Zone Économique Exclusive), la 2e plus importante au monde (sur laquelle je reviendrai probablement dans un article ultérieur), sous-exploitée malgré ses immenses richesses, et les possibilités qu’elle recèle. La France a tout pour se construire un bon avenir humain et économique. A elle de jouer.

Publicités

À propos Alexandre
Carabin passionné de politique, dextro-centriste et méchant libéral. Rule Britannia ! J'ai rarement tort mais ça m'arrive souvent.

2 Responses to Un avenir pour la Guyane

  1. Carine says:

    J’ajoute juste que les Guyanais sont très accueillants.

  2. corto74 says:

    sais tu qu on va inaugurer sur l’Oyapok, un pont. Ce pont puisque la Guyane est française reliera donc la France au Brésil !

    Pour y avoir vécu 6 ans, je connais assez bien: la Guyane est l’endroit à la fois la plus pourri et le plus merveilleux qu’il m’ait été donné d’habiter !
    Des souvenirs fabuleux mais en ce qui concerne les opportunités a la pelle, c’était le cas, ca l’est nettement moins aujourd’hui
    si tu as besoin de renseignement..;
    biz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :