[Piloups] Petite virée post-apocalyptique

 

 

 

 

Réalisé par Albert Hughes et Allen Hughes
Avec Denzel Washington, Mila Kunis, Gary Oldman
Sortie au cinéma le 20 Janvier 2010

C’est cette fois sans réel a priori que je me suis lancé dans le visionnage d’un film américain (une fois n’est pas coutume), et qui plus est d’action. Mais la surprise a tout de même été au rendez-vous lorsque je me suis rendu compte que la combinaison désert / Bible / gunfights annoncée pouvait contre toute attente se placer autre part que dans la catégorie film vu et revu.

Sans transition, commençons logiquement par le commencement et le support de tout chef-d’œuvre, j’ai nommé le scénario. C’est donc trente ans après la fin du monde tel qu’on le connaît que l’on retrouve Eli, prophète dans une Amérique post-apocalyptique où une gourde d’eau se marchande contre une paire de gants et un keffieh (et où les rares érudits sachant lire commandent une armée de péons digne de Mad Max). C’est en possession d’une bible qu’il se dirige vers l’Ouest, avant de croiser la route de Carnegie (oui les personnages ont des noms ridicules), chef de meute d’une petite cité et voulant accroître son influence, voyant très justement en la bible le meilleur moyen d’aliéner une population. S’en suit une lutte sans surprise pour la possession de ce livre, à laquelle viendra se mêler Solara, la bimbo avide de savoirs (j’ai bien dit que c’était un film américain).

Malgré ces clichés barbants mais que j’attendais forcément, les frères Hughes nous proposent un bon scénario dans l’ensemble, linéaire mais accrocheur. Allons tout de suite à l’essentiel, et notamment à l’un des plus gros défaut du film : l’ambiguïté du message qui lui fait clairement beaucoup de tort. Ainsi, après deux tirades bibliques tout droit sorties de la messe du Dimanche matin à laquelle vous assistez bien entendu chaque semaine (la classe de Denzel Washington en plus), on tente de nous faire comprendre de manière peut-être trop subtile et assez vague que ce film ne fait pas spécialement l’apologie d’une religion, mais tente plutôt de faire passer un message beaucoup plus universel. Comme le cul entre deux chaises, Le Livre d’Eli ne pourra que s’attirer les foudres des athées à l’esprit limité (pourquoi vous me regardez comme ça ?), chacun ayant un avis différent sur le réel objectif de ce genre de long métrage. Le dénouement reste lui assez surprenant pour être appréciable, même s’il est malheureusement gâché par un final très mal géré et assez obsolète tout compte fait.


Vous l’aurez compris, la principale qualité de ce film ne réside pas dans son originalité scénaristique, mais plutôt dans son ambiance western post-apocalyptique réussie et surtout très soignée, surtout grâce à une photographie désaturée magnifique de Don Burgess, le tout sur une bande son de Atticus Ross qui n’aurait pas pu mieux faire, nous fesant apprécier à leur juste valeur les nombreux silences pesants, notamment durant les superbes dix premières minutes du film. Les scènes d’action sont elles plus que convenables et bien mises en scène globalement, bien que convenues. En parlant de scène d’action, je rajouterais à la liste des clichés hollywoodiens la fusillade chez les retraités dont on se serait bien passé, tout comme le personnage de la très mignonne mais inutile Solara (mais bon on pardonne, Mila Kunis oblige). Le casting reste correct sans être transcendant, on a droit au minimum de la part de Gary Oldman. On peut cependant noter la très bonne performance de Denzel Washington en black prophète plus vrai que nature et à la répartie biblique sans faille.

Le Livre d’Eli, bien que conservant malheureusement (mais sans surprise) quelques défauts dignes des plus gros blockbusters et n’ayant pas réussi à délivrer un message clair sur un thème aussi délicat que celui-ci (ou n’ayant pas voulu), reste un film qui marque et qui éblouit presque par son ambiance et son style parfait, et qui ravira finalement peut-être plus les artistes que les cinéphiles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :