Comment et pourquoi je m’informe

La saviez-vous ? J’aime les titres fort explicites. C’est recherché, c’est drôle, c’est limpide. C’est brillant jusqu’à l’extravagance.

En réalité, je réponds simplement à la question de ce cher Vallenain : « Dis-moi, mon canard, comment fais-tu une veille d’information si tu en fais une ? ».

Déjà, je suis profondément choqué d’être appelé mon canard. Choqué. Soufrant d’une peur panique de me sentir observé en permanence par un canard, je suis anatidaephobe depuis mon plus jeune âge. Autant dire que ce n’est pas évident pour moi.

https://i2.wp.com/littlesun.canalblog.com/images/t-chat_185canard_natel_big1.gif

Pour en revenir au sujet, je ne sais pas si le terme de veille d’ information est le mieux approprié. Si on s’en fie à la définition de Jegoun.net : « Il s’agit de suivre l’actualité sur un sujet précis, éventuellement sur des sujets dont on a rien à cirer (c’est le cas pour le boulot : il faut que je suive les informations économiques et boursières de mes fournisseurs, pourtant, ça ne m’intéresse pas) » . Ce n’est peut-être pas adapté car je ne vis pas ce suivi de l’actualité comme une contrainte, mais bien comme un plaisir. Je ne m’oblige jamais à lire un article sur un sujet quelconque, sous prétexte que ce sujet pourrait entrer dans la ligne éditoriale de ce Blog (si tant est qu’il en a une), à moins que le seul obstacle se dressant entre moi et la lecture de cet article, potentiellement intéressant, soit l’immensité et la profondeur insondable de ma paresse face à un article excédant 10 lignes. A la rigueur, je mets des articles dans des onglets, et quand j’en ai ras-le-bol d’en voir traîner 150, je les lis. A ce sujet, une très bonne application Firefox (et pas que), remplaçant avantageusement les Favoris/Marque Page en plus intuitif et moins contraignant : http://readitlaterlist.com .

Il est vrai que mon agrégateur de Flux est rempli de Flux de sites, et surtout de Blogs, classés par thématiques (Économie, Centre Droit, A Gauche, Personnalités Politiques…), voire de supports de Blogs (type « Les Blogs du Figaro » ou « Les Blogs du Monde » regroupant plusieurs Blogs du Figaro et… du Monde, c’est bien, y’en a qui suivent). Je parcours les nouveaux articles, et j’ouvre ceux qui me tentent (comme tout le monde, je suppose). Bon, il est vrai qu’un grand ménage s’impose dans ses flux, vu le nombre de Blogs morts qui y sont en sédimentation, et vu le nombre de Blogs dont je ne lis jamais les articles.

Mon autre grande source d’articles est Twitter. Je followe pas mal (peut-être trop) de monde, et une dizaine de minutes sur le réseau social me permettent bien souvent de dénicher au moins un bon lien. Et parfois (voire très souvent, maintenant que j’y pense), un article précis me permet de découvrir un site/blog, qui me séduit, et que j’ajoute à mon agrégateur de Flux.

Par ailleurs, je suis abonné à la Newsletter gratuite du Figaro, en fait un florilège des articles du Site, et je trouve ça pas mal, le soir (en fait le matin), d’avoir dans ma boîte mail les principaux trucs à savoir sur la journée passée. Ceci ne m’empêche pas de lire les sites des magazines et journaux type Le Monde, le Figaro, L’Express, voire d’autres épisodiquement (comme Libération).

Pour sortir du domaine du Web, je lis tous les jours les 3 journaux gratuits, entre midi en général : Métro, 20 Minutes, et Direct Azur (l’édition Côte d’Azur de Direct quelque chose du groupe Bolloré). Le vendredi, j’achète le Figaro, la plupart du temps (notamment pour la sélection du New York Times qui a pas mal d’intérêt), parfois Le Monde, et assez souvent, un journal italien (Corriere Della Sera en général). Je ne vous cache pas que le week-end ne me suffit pas toujours pour tout lire, étant donné que je ne passe pas non plus mon samedi à ça.

Je suppose que j’ai encore fait trop long. Désolé, m’sieur. Pour résumer, je m’informe un peu partout. Parfois, quand un article d’opinion évoque un sujet particulier dont je ne connais pas tous les détails, je fais mes recherches pour approfondir, et me faire ma propre idée. Je crois que ma veille, s’il existe, et si le terme n’est pas trop pompeux, existe pour, et à travers ce qui m’interpelle, ce que je lis, ce qui me révolte ou m’énerve. Aristote disait que « c’est l’étonnement » qui poussa les premier philosophes à philosopher. C’est mon étonnement, est la conscience acerbe de mes limites, de mon inculture, et des failles de mes connaissances, qui me poussent à m’informer pour lutter contre cette ignorance, et trouver des réponses à mes questions.

J’ai placé Aristote, donc j’ai relevé le niveau de ce billet fort égocentrique, par rapport au titre. Je suis très fier de moi. Enfin presque.

Sur ce, en remerciant encore une fois ce cher Vallenain de m’avoir suggéré cet article, je fais passer à Humeurs de Vaches, une fois n’est pas coutume, et pourquoi pas à La Maison du Faucon, s’il me lit.

Publicités

À propos Alexandre
Carabin passionné de politique, dextro-centriste et méchant libéral. Rule Britannia ! J'ai rarement tort mais ça m'arrive souvent.

5 Responses to Comment et pourquoi je m’informe

  1. ValLeNain says:

    t’as du courage pour lire la presse écrite

  2. Malaberg says:

    hum. Tu devrais varier les sources d’info. 20 minutes, métro, le figaro, direct machin… il n’y a que des journaux de droite.

    Crois moi, il est bon de suivre également les news vues pas ses « adversaires ». Perso, je vais régulièrement sur le peu gauchiste Figaro, en plus de lire le centriste Marianne, alors que ce n’est pas du tout ma tendance politique. Je vais un peu sur le site de l’huma, aussi, mais c’est pas toujours génial. Puis, pour la presse écrite, c’est rare, et généralement le canard enchaine (très bon, d’ailleurs, toute la plupart des parlementaires le lisent.)

    Tu devrais lire le canard, donc. Et puis aller aussi sur le site de marianne2, tous les points de vue sont représentés.

    • Alexandre says:

      En fait, je lis les journaux gratuits principalement … parce qu’ils sont gratuits. C’est pratique de se tenir rapidement informé chaque jour sans avoir à acheter de journal papier. Après, j’achète souvent Le Figaro par conviction, même si je l’ai dit, il m’arrive aussi d’acheter le Monde, pour varier les points de vue, voire de lire Libération. Quant à Marianne, je n’apprécie pas sa ligne éditoriale, qui est trop caricaturale et excessive à mon goût, mais j’essayerai de m’y pencher un peu mieux. Le Canard… Mouais. J’avoue que je n’ai jamais été vraiment subjugué par son contenu.

      Ah tiens. J’aurais pu dire que j’achète aussi Les Echos ou La Tribune, parfois.

      • Malaberg says:

        Les echos, la tribune, le monde, que des journaux libéraux… de droite, quoi…
        Ya que libé, qui est centre droit centre gauche selon les jours…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :